Sophrologie Caycedo

Le terme SOPHROLOGIE, s’appliquant à l’étude de la conscience humaine, fut créé en 1960 par le professeur Alfonso Caycedo, neuropsychiatre d’origine Colombienne exerçant en Espagne. Il le propose en 1961 au V Congrès International de Psychiatrie.

Etymologiquement, le mot peut se décomposer ainsi :

  • ‘sos’ : harmonie, équilibre
  • ‘phren’ : esprit, conscience
  • ‘logos’ : science, étude

On peut donc désigner la Sophrologie comme « la science de l’harmonie de l’esprit ».

Pendant des années, la Sophrologie est restée uniquement dans le domaine médical, puis s’est ensuite élargie aux domaines de la pédagogie, du sport, de la prévention sous toutes ses formes.

Pour mettre au point sa méthode, Caycedo a puisé dans deux sources :

  • Une source occidentale, avec l’hypnose et la relaxation (Jacobson)
  • Une source orientale, avec le yoga et le zen

Tout d’abord issue de l’hypnose, la Sophrologie s’est ensuite orientée vers la phénoménologie, c’est-à-dire l’étude du « phénomène », la façon dont les choses sont perçues ici et maintenant, sans à priori ni jugement de valeur.

La Sophrologie n’interprète rien, mais observe et décrit.

La Sophrologie n’est ni de l’hypnose (il y a une différence d’intention), ni de la psychanalyse, même si certains vécus peuvent servir de base à une exploration du psychisme.